La céramique

Plan topographique La céramique du plus ancien niveau d’occupation (Kallamas III) n’a été trouvée que dans les quelques sondages où ces niveaux, généralement assez minces, sont présents, en particulier dans la zone proche du lac. Elle est caractérisée par la prédominance des vases monochromes à pâte gris noir (généralement polie) de forme souvent carénée ou biconique, par la fréquence des tenons perforés et des petites anses horizontales, par la présence de boutons plastiques ayant souvent une forme allongée (en « noyau de prune » ou en « grain de café »), et par celle de décors incisés (parfois incrustés de matière blanche) ou exécutés à la barbotine en bandes verticales. Tous ces éléments, auxquels il faut ajouter la présence de plusieurs fragments de vases à quatre pieds traditionnellement appelés « rhytons », sont considérés comme typiques du Néolithique Moyen dans les sites du bassin de Korçë, comme Luadishtë ou Dunavec. À part les nombreux tessons, les fouilles de Kallamas ont produit plusieurs vases complets ou restaurables de cette période.

Plan topographiqueLa céramique des niveaux les plus récents (Kallamas I et II) est beaucoup plus abondante car présente dans presque tous les sondages, où ces niveaux sont généralement plus épais, mais elle est aussi plus fragmentée. Elle se compose en grande majorité de vases monochromes à surface claire (beige ou rougeâtre) faits dans une pâte semi-grossière à fort dégraissant. Les formes de récipients les plus courantes sont les jattes carénées, souvent exécutées dans la technique dite « black-topped », les grands vases à pied tronconique fenestré, les amphores à col cylindrique et les marmites à panse convexe pourvues de deux anses verticales sous la lèvre. La grande majorité de ces vases n’est pas décorée, mais il existe toutefois quelques exemples de décor incisé ou imprimé, de décor plastique ou à la barbotine, et aussi – mais très rarement – de décor peint. L’ensemble de ces traits se retrouve dans les assemblages céramiques du Néolithique Récent des sites du bassin de Korçë, notamment à Dërsnik. Là, comme à Kallamas, on discerne en outre, à travers la présence de certains motifs, comme les bandes incisées à champ pointillé, des contacts avec la culture néolithique de Vinča en Serbie.